Les outils de monitoring, pourquoi cela reste aussi compliqué ?

Ah, la plaie. L’univers du social media est en expansion un peu à la manière de l’univers, il me semble. On ne sait pas encore s’il y a une limite. Cette profusion de plateformes et de lieux de discussion, de partage, de curation, de ranking… se retrouve au niveau des outils de gestion des réseaux.

Impossible de trouver un outil capable de s’adapter à l’usage de chacun. En moyenne, les outils ne font que ce qu’ils savent faire, c’est à dire la moitiée du travail. Il faut alors multilplier les types d’outils de gestion pour être efficace sur plusieurs plateformes ET avoir une stratégie d’écoute et d’engagement digne de ce nom.

Tous les outils sont encore au stade de l’évolution avec pour Synthesio par exemple l’ajout récent des fonctionnalités d’engagements sur un outil destiné au départ à la veille des conversations.  Les dashboard, Seesmic, Hootsuite sont encore très orientés autour de Twitter. Même s’ils intègrent les autres flux LinkedIn, Facebook, les fonctionnalités associées sont très réduites. Enfin un autre aspect est la localisation de ces outils : pas d’intégration de Viadeo dans HootSuite par exemple. La recherche en français et les résultats peuvent être aléatoire, ces outils étant tout d’abord destinés à l’utilisation de l’anglais.

L’ensemble de ces solutions logicielles va se perfectionner dans les prochaines années car les besoins décelés par Altimeter sont bien réels. Mais il n’y aura jamais une plateforme ou un service idéal. Les données chiffrées doivent être interprétées, contextualisées pour définir une stratégie pertinente sur les réseaux.

Voici quelques outils actuels en accès gratuit :

 

Les services payants des sociétés de services dédiées,  Radian 6 (racheté par Salesforce), Digimind, Synthesio, … évoluent eux aussi rapidement et préparent à l’intégration des données social media avec le CRM par exemple.

Un dernier lien avec une liste encore différente : wiki social media monitoring